HO

Prononciation : ho
Nature : interj.

1Sert à appeler, à avertir. Ho ! venez ici. Holà ! ho ! quelqu'un. 2Exprime aussi l'étonnement, l'indignation. Ho ! quel coup ! En ce sens, il se confond quelquefois avec oh, et le plus souvent on le redouble.
Ho ! ho ! quelle égrillarde , MOL. , M. de Pourc. II, 6
Ho ! ho ! qui des deux croire ? , MOL. , Ét. I, 4
Ce n'est pas là proprement permettre le duel ; au contraire, il le croit tellement défendu, que, pour le rendre permis, il évite de dire que c'en soit un. Ho ! ho ! dit le père, vous commencez à pénétrer, j'en suis ravi , PASC. , Prov. VII
Ho, commandement des charretiers pour faire arrêter leurs chevaux.
3Faire des hi et des ho, voy. HI. 4Terme de vénerie. Ho, lo, lo, lo, loooo ! cri que le valet de limier emploie le matin quand il est au bois, pour exciter son chien à aller devant et à se rabattre des bêtes qui passeront. Ho a ho, cri par lequel un veneur appelle un camarade. XVe s.
Anglois d'un costé et Escots d'autre costé sont très bonnes gens d'armes, et, quand ils se trouvent ou encontrent en partie d'armes, c'est sans espargner ; il n'y a entre eux nul ho , FROISS. , II, III, 121