HISTORIEN

Prononciation : i-sto-ri-in
Nature : s. m.

1Celui qui écrit l'histoire, qui a écrit une histoire, des histoires.
L'historien ne doit avoir pour but que l'utilité qui se tire d'une narration véritable, et, s'il mêle quelque agrément dans son ouvrage, il ne faut pas que ce soit pour en corrompre la vérité, mais pour la faire mieux recevoir , D'ABLANCOURT, Lucien , Comment écrire l'histoire
Je ne suis pas ici un historien qui doit vous développer le secret des cabinets ni l'ordre des batailles ni les intérêts des partis : il faut que je m'élève au-dessus de l'homme pour faire trembler toute créature sous les jugements de Dieu , BOSSUET , Reine d'Anglet.
Pour me servir des fortes paroles du plus grave des historiens [Tacite] , BOSSUET , Duch. d'Orl.
La première époque vous présente un grand spectacle : Dieu qui crée le ciel et la terre par sa parole et qui fait l'homme à son image ; c'est par où commence Moïse, le plus ancien des historiens, le plus sublime des philosophes et le plus sage des législateurs , BOSSUET , Hist. I, 1
On exige des historiens modernes plus de détails, des faits plus constatés, des dates plus précises, des autorités, plus d'attention aux usages, aux lois, aux moeurs, au commerce, à la finance, à l'agriculture, à la population , VOLT. , Dict. phil. Histoire, 4
Il n'est que trop ordinaire aux historiens de louer de très méchants hommes qui ont rendu service à la secte dominante ou à la patrie , VOLT. , ib. 6
Nous ne savons autre chose, sinon qu'avant les plus anciens historiens, il y avait de quoi faire une histoire ancienne , VOLT. , ib. 1 Familièrement. Je ne suis qu'historien, c'est-à-dire je raconte simplement les faits. Fig. et au féminin.
La raison est historienne ; et les passions sont actrices , RIVAROL , dans le Dict. de BESCHERELLE.
2Par extension, celui qui raconte quelque événement.
De leurs déréglements historiens fidèles, Avec un front d'airain ils [les jeunes gens d'aujourd'hui] feront mille fois Un odieux détail des plus affreux endroits , DESHOUL. , t. I, p. 90
Sans tous ces ornements [de la Fable] le vers tombe en langueur.... ; Le poëte n'est plus qu'un orateur timide, Qu'un froid historien d'une fable insipide , BOILEAU , Art p. III
Notre ami s'est fait à table D'un brigand bien redoutable Le fidèle historien , BÉRANG. , Hiver.
3À l'École normale, historien se dit, en particulier, de ceux qui étudient spécialement l'histoire. Il veut entrer dans la section des historiens. XVe s.
Et imagina, si comme je vis les apparences par ses paroles, que j'estoie un historien , FROISS. , III, IV, 41
XVIe s.
L'hystorien, c'est un greffier tenant registre des arrests de la cour et justice divine, les uns donnés selon le style et portée de nostre foible raison naturelle, les autres procedant de puissance infinie et de sapience incomprehensible à nous , AMYOT , Préface
Histoire. HISTORIEN. Ajoutez : 4Peintre d'histoire.
Les historiens s'engagèrent à donner un tableau de leur composition, les sculpteurs une figure ou un bas-relief , DE MONTAIGLON , Hist. de l'Acad. de peinture [Mém. attribués à H. Testelin], t. I, p. 61
Ce fut ce dernier [Le Brun] qui lui conseilla [à Cl. Lefebvre] de quitter l'histoire pour se mettre à faire des portraits, ne lui trouvant pas le génie d'assez grande étendue pour être historien , Mém. inéd. sur l'Acad. de peinture, publiés par Dussieux, etc. t. I, p. 402