HIE

Prononciation : hie
Nature : s. f.

Billot de bois, qui sert à enfoncer des pavés ou des pilotis, et qui se nomme aussi demoiselle dans le premier de ces deux usages et mouton dans le second. XIIe s.
À hie fierent [frappent] plus de cent chevalier, Si que les huis font des gons arachier , Garin le Loh. t. I, p. 135
XIIIe s.
Et li prestres si ovri l'uis, Si entrent enz à une hie [en masse] , Ren. 3479
Du Saint Esperit c'est la hie [force, volonté] Qui froisse, desrompt et esmie [brise] Orgueil et yre où Dieu n'est mie , J. DE MEUNG , Tr. 102
Les murs [ils] assaillent par defors et à hie , DU CANGE , hiator.
Hie, instrument, répond au hollandais hei, hie, heijen, hier. L'ancien hie qui signifie force, effort, se rattache au flamand hijghen, respirer fortement ; angl. to hie, se presser ; anglo-saxon, hige, zèle. Diez, et probablement avec raison, pense que les deux mots n'en sont qu'un, et que l'instrument a été ainsi nommé de l'effort que le maniement en exige.