HERBAGE

Prononciation : èr-ba-j'
Nature : s. m.

1Toute sorte d'herbes.
Le plus souvent une couronne de feuilles de chêne ou de laurier, ou de quelque herbage plus vil encore, devenait inestimable parmi les soldats [romains], qui ne connaissaient point de plus belles marques que celles de la vertu ni de plus noble distinction que celle qui venait des actions glorieuses , BOSSUET , Hist. III, 6
Quelques fruits dédaignés de la brute sauvage, L'herbage impur vomi par le flot écumant, De nos corps épuisés sont l'unique aliment , MILLEV. , Élég. II, Homère.
2L'herbe des prés, des pâturages.
La biche [qui a perdu son faon] dissipe son chagrin en cherchant d'autres herbages et d'autres forêts , P. L. COUR. , Lett. II, 169
3Particulièrement. Pré destiné à l'engrais des boeufs et des vaches. Cet herbage est d'un très grand revenu. 4Terrain en friche sur lequel tout propriétaire de bestiaux a droit de les envoyer. XIIe s.
Sanc et cervelle [il] fait voler en l'erbage , Ronc. p. 65
XIIIe s.
Prestres Martins estoit moult sages De bien norrir par ces erbages Brebis dont il ot maint fromage , Ren. 7396
N'el [les fleurs] ne sunt point, sachiés de certes, Ne trop closes, ne trop overtes, Ains flamboient par les herbages El meillor point de lor aages , la Rose, 20167
XVIe s.
J'apprins aussi, allant aux pasturages, à eviter les dangereux herbages , MAROT , I, 220
Et est dit vif herbage [sorte de droit qu'on payait au seigneur pour pâture] quand le nombre des bestes est de dix et au dessus, et mort herbage quand il est de neuf et au dessous , Coust. gén. t. I, p. 610
Wallon, yerbage ; bourguig. arbeige ; provenç. erbatge ; espagn. herbage ; ital. erbaggio ; du bas-lat. herbaticum, de herba, herbe. Herbaticum s'employait surtout au sens de droit de pâturage. Ancien terme de marine. Étoffe de laine grossière et de couleur brune, sorte de camelot dont on faisait des tentes pour les navires, des cabans et des chaussures pour les gens de mer, JAL. D'après Jal, bas-lat. arbasus, de l'ital. arbascio, de Arba, île appartenant aux Vénitiens, où l'on fabriquait l'arbascîo. HERBAGE. Ajoutez : 5Terme de droit féodal. Droit d'herbage, droit payé pour tout héritage tenu en censive. Il y avait le droit de vif herbage et le droit de mort herbage.