HEM

Prononciation : hèm'
Nature : interj.

1On s'en sert pour appeler. Hem, hem, venez çà. 2On s'en sert aussi pour interroger.
As-tu l'effronterie de m'assurer que tu n'as rien vu ? hem ! réponds, parle , HAUTEROCHE , le Coch. 3
Beau-père, ainsi je crois que je suis gentilhomme ; Hem ? , TH. CORN. , Comt. d'Orgueil, II, 1
On me parlait, je n'entendais pas : hem ! quoi, que voulez-vous ? voilà tout ce qu'on pouvait tirer de moi , MARIVAUX , Marianne, 6e part.
3On l'emploie pour se débarrasser la gorge.
La, la.... hem, hem, écoute avec soin, je te prie , MOL. , Fâch. I, 5
Damis : Hem, hem, hem. - Lavigne : Voilà une mauvaise espèce de rhume , DANCOURT , la Parisienne, sc. 1 S. m.
Sa façon de tousser, son hem, j'attrape tout , HAUTEROCHE , Bourg. de qualité, II, 2
4Hem, hem, se dit quelquefois pour faire comprendre, sans l'exprimer, une pensée, et surtout une pensée défavorable.
Cette Raimond est assurément hem, hem, avec cette coiffe que vous connaissez , SÉV. , 5 nov. 1676
Terme de médecine. Sensation d'embarras qui, se faisant sentir dans l'arrière-gorge, porte à faire une expiration courte et rauque, et qui est un des symptômes fréquents de l'angine glanduleuse.