HEAUME

Prononciation : hô-m'. D'après Chifflet, Gramm. p. 202, heaume se prononçait he-au-me ; prononciation tout à fait dé
Nature : s. m.

Sorte de casque élevé en pointe qui couvrait la tête et le visage, et qui n'avait qu'une ouverture à l'endroit des yeux garnie de grilles et de treillis et servant de visière.
L'écuyer suivait le chevalier à la guerre, portait son heaume élevé sur le pommeau de la selle , CHATEAUB. , Génie, IV, V, 4 Dans le blason, le heaume est une pièce d'armoiries, mais ordinairement il sert de timbre ; il était une marque de noblesse et des fiefs nobles, et en faisait voir les différents degrés suivant certaines dispositions.
Qu'est devenue la distinction des casques et des heaumes ? , LA BRUY. , XIV
XIe s.
Tenez mon helme, onque millor [je] ne vi , Ch. de Rol. XLVIII
Il fiert Tierri sur l'elme de Provence , ib. CCLXXXVII
XIIIe s.
Et furent tuit armé, et li hiausme lacié, et li cheval furent tuit couvert et enselé , VILLEH. , LXX.
Maint hiaume decoupé, mainte targe percie , Berte, CXLIV
Et deivent estre armés ou champ de hauberc et de chauces de fer et de heaume à visiere , Ass. de J. I, 170
Il [Louis IX] paroit [paraissait] desur toute sa gent dès les espaules en amont [en haut] un heaume doré en son chief, une espée d'Alemaingne en sa main , JOINV. , 226
XIVe s.
Et osta son heaulme ; cele le vit à plain , Hugues Capet, p. 38
XVe s.
Gens d'armes à heaumes couronnés ; en ce temps parloit on de heaumes couronnés ; et ne faisoient les seigneurs nul compte d'autres gens d'armes, s'ils n'estoient à heaumes et à tymbres couronnés , FROISS. , I, I, 64
Poulles, chappons si portoient leur heaulme [étaient à l'abri de la maraude] , Vigiles de Charles VII, t. II, p. 177, dans LACURNE
Dieux ! qu'il a dessoubz son heaume , Patelin, v. 997
XVIe s.
Ce que nos anciens appellerent heaume, on l'appella sous François 1er armet ; nous le nommons maintenant habillement de teste ; qui est une vraye sottise de dire par trois parolles ce qu'une seule nous donnoit , PASQUIER , VIII, p. 662, dans LACURNE
Wallon, haime ; namur. hèaume ; provenç. elme, elm ; esp. yelmo ; port. et ital. elmo ; du germanique : anc. haut allem. helm ; anc. scand. hiâlmr ; goth. hilms. Ancien terme de marine. Barre du gouvernail. XIIe s.
Aval le hel se curt senestre, En sus le hel se curt à destre, Brut , dans JAL
XVIe s.
Le heaulme sous le vent , RAB. , Pant. IV, 22
Allem. Helm, un manche ; angl. helve.