HASTE

Prononciation : ha-st'
Nature : s. f.

1Terme d'antiquité. Longue lance. 2Terme de numismatique. Javelot sans fer ou sceptre long, qui est l'attribut des divinités bienfaisantes. 3Terme d'épigraphie. La barre verticale dans les F, les P, les R, etc. Les hastes de l'M, de l'N. XIe s.
Entre ses poinz [il] teneit s'anste fraisnine [de frêne] , Ch. de Rol. LV
XIIe s.
Hanste [il] ot mout fort, li fers fu acerez , Ronc. p. 36
Droites les astes aus bons espiés moulus , ib. p. 45
XIVe s.
Pourveu de espée, hate.... qui sont armes defendues , DU CANGE , hasta.
XVe s.
Adonc prit le comte par la haste la banniere , FROISS. , II, II, 67
Durand Jarrie portant à son col une haste ou aguillade pour toucher les beufz , DU CANGE , hasta.
Provenç. espagn. et ital. asta ; portug. aste ; du lat. hasta ; sanscr. hasta, main ; Eug. Burnouf supposait que le passage du sens de main à lance avait eu lieu à cause de la forme du fer de lance, semblable à une main allongée dont les doigts sont rapprochés. Il n'est pas sûr que haste ou aiguillade soit le latin hasta ; ce pourrait être un nom verbal de hâter. Anciennement, broche à faire rôtir, et, par catachrèse, pièce de viande rôtie. XIIIe s.
Levez-vos sus, dame Hersent, Fetes li un petit de haste [broche, rôti] De deus roignons et d'une rate , Ren. 249
Qui me tient que je ne vous froisse Les os cum poussin en paste, à ce pestel [pilon] ou à cest haste ? , la Rose, 9400
XIVe s.
La haste menue, c'est la rate , Ménagier, II, 5
....Pour les cuisines Fault poz, paelles, chauderons, Cramaulx, rostiers et sausserons, Broches de fer, hastes de fust , E. DESCH. , Poésies mss. f° 491
Haste 1, ainsi dit par assimilation de forme. À la différence de la broche, qui était en fer, la haste paraît avoir été en bois.