HASARDER

Prononciation : ha-zar-dé
Nature : v. a.

1Exposer aux chances du hasard, du péril.
L'exemple est dangereux et hasarde nos vies , CORN. , Nic. IV, 2
Mais elle m'empêchait de hasarder ma tête , CORN. , Hér. IV, 4
Je hasarde mon dos, mes bras, mes jambes, mon corps , HAUTEROCHE , Crisp. médec. III, 1
Je hasarderais pour vous quelque chose de plus que la raillerie du public , MAINTENON , Lett. à Mme de Ventadour, 18 mars 1700
Un trône que Porus devait moins hasarder , RAC. , Alex. III, 2
Narbal ne jugea pas à propos, pendant la vie de Pygmalion, de faire venir Baléazar ; il aurait tout hasardé pour la vie du prince et pour la sienne propre ; tant il était difficile de se garantir des recherches de Pygmalion , FÉN. , Tél. VIII
François 1er voulait frapper un plus grand coup ; il hasardait la chrétienté pour se venger de l'empereur , VOLT. , Ann. de l'emp. Charles Quint, 1537
Quoi ! regretter encor cette chaîne honteuse ! Hasarder la victoire ayant tant combattu ! , VOLT. , Zaïre, IV, 1 Risquer de perdre.
Mes amis me peuvent hasarder sans me perdre, me peuvent fâcher, me pourraient offenser impunément , BALZ. , Lett. à Conrart, 21 juillet 1653
Hasarder un paquet, l'envoyer par une voie qui n'est pas sûre.
J'aurai les deux paquets ensemble à Nantes : je n'ai point voulu les hasarder par une route incertaine, puisqu'elle dépend du vent , SÉV. , Lett. 8 mai 1680
Fig. et familièrement. Hasarder le paquet, mettre au hasard quelque chose, faire épreuve, après avoir longtemps hésité. Hasardons le paquet, poussons notre pointe, Recueil de pièces com. dans LE ROUX, Dict. comique. Hasarder quelque chose ou quelqu'un à..., l'exposer à.
Et je viens vous chercher pour vous prendre en ma garde, Pour ne hasarder pas en vous la majesté Au manque de respect d'un grand peuple irrité , CORN. , Nicom. V, 7
C'est à moi d'obéir puisque vous commandez ; Mais voyez les périls où vous me hasardez , CORN. , Pol. I, 4
.... te dire à quels troubles ce choix hasarderait l'empire , CORN. , Pulch. IV, 2
L'ardeur de vous revoir l'a hasardée aux flots ; Elle a pris après vous la route de Colchos , CORN. , Toison d'or, II, 1
2Tenter hasardeusement, témérairement.
Par là, vous pouvez juger qu'il n'y a rien que je ne hasardasse pour vous faire souvenir de moi, puisque je vous hasarde vous-même, vous que je tiens chère et précieuse entre toutes les choses du monde , VOIT. , Lett. 31
Au lieu de hasarder une bataille générale , BOSSUET , Hist. III, 5
Gardez de hasarder cette attaque soudaine , VOLT. , Brutus, III, 2
3S'exposer à, braver.
À peine ils touchent le port, Qu'ils vont hasarder encor Même vent, même naufrage , LA FONT. , Fabl. X, 15
Les ambassadeurs anglais [près de Pierre I], qui n'avaient pas le pied marin pour hasarder les échelles de cordes, s'excusèrent d'y monter , SAINT-SIMON , 54, 144
4Émettre avec crainte et comme chose hasardeuse.
Je ne demande plus que pour de si beaux feux Votre absolu pouvoir hasarde un je le veux , CORN. , Tite et Bérén. V, 4
Il [Charles XII] montrait avec le doigt à M. Fabrice les endroits qui le frappaient [dans un livre français] ; mais il n'en voulait lire aucun tout haut, ni hasarder jamais un mot en français , VOLT. , Charles XII, 5
Je sens que je hasarde une prière vaine , VOLT. , Orphel. V, 2
J'ai remis entre les mains de Votre Excellence une copie de ce que je viens de hasarder, uniquement pour vous, sur ce sujet si terrible et si délicat de la condamnation et de la mort du czarovitz [le fils de Pierre 1er] , VOLT. , Lett. Schouvalof, 9 nov. 1761
5Terme de littérature et de beaux-arts. User de quelque chose qui, n'étant pas encore établi, court hasard de choquer les connaisseurs. Hasarder une expression, une phrase, une façon de parler. 6V. n. Tenter le hasard.
On s'égare assez souvent quand on s'écarte du chemin battu ; mais on ne s'égare pas toutes les fois qu'on s'en écarte ; quelques-uns en arrivent plus tôt où ils prétendent, et chacun peut hasarder à ses périls , CORN. , Agés. Préf.
Hasardons ; je ne vois que ce conseil à prendre , CORN. , Théod. I, 3
Quand on voit tout perdu, craint-on de hasarder ? , CORN. , Tite et Bérén. I, 3
Si je hasarde trop de m'être déclarée, J'aime mieux ce péril que ma perte assurée , CORN. , Sertor. V, 1
Soit que, près du rivage, Il n'osât pas hasarder davantage , LA FONT. , Cal.
On ne ferait jamais rien dans ce monde, dans aucun genre, si on ne hasardait pas un peu , VOLT. , Lett. d'Argental, 1745 (t. LXX, p. 383). Hasarder de, avec un infinitif.
Denrées qui se vendent très bien à dix, vingt et trente lieues, et qu'on laisse perdre parce qu'on n'ose hasarder de les transporter , VAUBAN , Dîme, p. 32
La régence de Stockholm hasarda de demander de l'argent à la France épuisée, dans un temps où Louis XIV n'avait pas même de quoi payer ses domestiques , VOLT. , Russie, II, 4
Si tôt que quelques soldats hasardaient d'aller puiser de l'eau , VOLT. , ib. II, 1
7Se hasarder, v. réfl. Courir hasard, s'exposer à un danger.
On se hasarde à tout quand un serment est fait , CORN. , Oedipe, II, 1
Les pluies ont été et sont encore si excessives, qu'il y aurait eu de la folie à se hasarder , SÉV. , 13
Mais mon père défend que le roi se hasarde , RAC. , Athal. V, 1 Faire une démarche délicate.
Je veux bien toutefois encore m'y hasarder [à faire une demande] , CORN. , Pomp. IV, 2
Se hasarder à, suivi d'un infinitif. Tenter hasardeusement, avec quelque péril.
Des Français, habitants de Moscou, se hasardent à sortir de l'asile qui, depuis quelques jours, les dérobe à la fureur du peuple : ils confirment la fatale nouvelle [le projet d'incendier Moscou] , SÉGUR , Hist. de Nap. VIII, 4
Se hasarder de, même sens, bien qu'aujourd'hui moins usité.
Ceux qui se hasardaient de faire passer les chevaux , VAUGELAS , Q. C. X, 1
Si quelqu'un se hasarde de lui emprunter quelques vases , LA BRUY. , Théophraste, XVIII
Je me hasarde de dire qu'il se peut faire qu'il y ait au monde plusieurs personnes connues ou inconnues.... , LA BRUY. , II
8Être hasardé. Le combat se hasarde maintenant.
Je veux, pour vous sauver, que mes jours se hasardent , QUINAULT , Mort de Cyrus, II, 4
....Prenez garde, Combien à l'enfermer [une personne agitée] son repos se hasarde , TH. CORN. , Berger extrav. I, 3 Qui ne hasarde rien n'a rien, c'est-à-dire il faut un peu de hardiesse si l'on veut réussir.
HASARDER, RISQUER. Le premier de ces mots n'indique que l'incertitude du succès. Le second menace d'une mauvaise issue. À chances égales, on hasarde ; avec du désavantage, on risque. Vous hasardez en jouant contre votre égal ; vous risquez contre un joueur plus habile. La raison même hasarde ; la passion risque, ROUBAUD. XIVe s.
Que les dits douze clercs tiennent les escrits de la dite Chambre secrets, et qu'ils ne soient si hasardez de les porter hors , DU CANGE , hazardor.
XVe s.
Jehan le Picart qui ne servoit d'autre bien que de hazarder [jouer aux dés], taverner et bordeler , DU CANGE , ib.
XVIe s.
Je hasarderois bien ma vie Près de la bouche des canons, Si, au lieu de poudre ou de plomb, Ils sont chargés de Malvoisie , J. LE HOUX , V
Le capitaine qui se hasarde trop , AMYOT , Pélop. 3
Hazarder la bataille , ID. , Arist. 28-29
Hasard.