HARPAILLER (SE)

Prononciation : har-pa-llé, ll mouillées, et non har-pa-yé
Nature : v. réfl.

Se quereller avec aigreur.
Que reste-t-il à faire après qu'on s'est bien harpaillé ? À mener une vie douce, tranquille, et à rire , VOLT. , Lett. Palissot, dans PALISSOT, Oeuvres, t. I, p. 460
Fréquentatif de harper 2 ; lorrain, se harpouiller. Dans l'ancienne langue, harpaille, herpaille signifiait canaille.