HARNACHER

Prononciation : har-na-ché
Nature : v. a.

1Mettre le harnais à un cheval. 2Fig. et familièrement. Mettre des vêtements disgracieux et dont les couleurs ne vont point ensemble. 3Se harnacher, v. réfl. Se vêtir d'une manière ridicule. XIIIe s.
Adont veissiés chevaliers et barons aharnaskiés de chevaus et d'armeures et de pavellons et de quanques il lor convenoit , Chr de Rains, p. 134
XVe s.
Le sire Potron de Xantraille Tout harnaché d'orfaverie , Vigiles de Charles VII, t. II, p. 72, dans RAYNOUARD, Gloss.
XVIe s.
Il falloit tant de temps à les destacher et harnacher [certains chevaux] , MONT. , I, 365
Harnois ; provenç. arnescar, arnesar. HARNACHER. - ÉTYM. Ajoutez :
Norm. harniquer, harnaquer , DELBOULLE , Gloss. de la vallée d'Yères, le Havre, 1876, p. 184