harengere

Prononciation : ha-ran-jè-r'
Nature : s. f.

1Celle qui vend en détail des harengs et du poisson.
Paris aimait Monseigneur ; les harengères des halles imaginèrent de se signaler [pour sa convalescence] , SAINT-SIMON , 91, 196
2Fig. Femme grossière. Crier comme une harengère.
Et quoique vous soyez persuadée que la raison est pour vous, faut-il pour cela faire la harengère comme vous faites ? , DANCOURT , Chev. à la mode, III, 11
[L'héritière de Piney] C'était une grosse vilaine harengère dans son tonneau , SAINT-SIMON , 16, 187
Sachant qu'elle était connue de tout le monde pour une harengère , J. J. ROUSS. , Confess. X
Voltaire n'aspire pas l'h, ce qui est une faute : M. de Malesherbes n'a-t-il pas été attaqué comme vous et vos confrères dans ce discours d'harengère ? Lett. à d'Alembert, 13 févr. 1758. XIIIe s.
....Toutes poissonnieres de mer ne harengeres ne doivent riens au dict prevost, ne de place, ne autrement , Liv. des mét. 441
XVe s.
Brettes, suysses n'y sçavent gueres, Ne gasconnes et thoulousannes ; Du petit pont deux harangeres Les conchiroient.... , VILLON , Ballade des dames de Paris.
XVIe s.
Plus bavard qu'une harangiere du petit pont , ST JULIEN , Mesl. hist. p. 273, dans LACURNE
Hareng.