HARDIMENT

Prononciation : har-di-man
Nature : adv.

1Avec hardiesse.
Je feins hardiment d'avoir reçu de vous L'ordre qu'on me voit suivre et que je donne à tous , CORN. , Cid, IV, 3
Les choquer hardiment et sans craindre la mort, Se présenter de front.... , CORN. , Médée, I, 5
Qu'un vieux Sertorius aime je ne sais quelle Viriate, et qu'il soit assassiné par Perpenna, amoureux de cette Espagnole, tout cela est petit et puéril ; il le faut dire hardiment , VOLT. , Oreste, Épît.
De la hardiesse, morbleu ! il n'y a pas d'homme qui avale un verre de vin plus hardiment que toi , LEGRAND , Métamorph. amour. sc. 4
2Familièrement. Avec effronterie, impudence. Mentir hardiment.
On tenait devant le roi des conférences qui peuvent être l'origine des académies.... Charlemagne se nommait David ; Alcuin, Albinus ; et un jeune homme nommé Ilgebert, qui faisait des vers en langue romance, prenait hardiment le nom d'Homère , VOLT. , Ann. de l'Emp. Charlemagne, 781
3Librement, sans hésiter. Dites-lui hardiment que je n'y consens pas. 4Sans crainte de se tromper, d'aller au delà. Vous pouvez hardiment porter cet article à mille écus. XIIe s.
Hardiement [ils] ont paiens envaïs , Ronc. p. 72
[Trois messagers] Qui fassent vo [votre] besogne bien et hardiement , Sax. XX
XIIIe s.
Et demandés hardiement, car vous n'i faurés mie [n'y serez pas déçu] , Chr. de Rains, p. 108
Car riens ne jure ne ne ment De fame [qu'une femme] plus hardiement , la Rose, 18328
XVIe s.
Et sortez de ceans hardyment [vite], car.... , DESPER. , Cymbat. 84
Hardiment [certes], il ne s'en fera rien, puisque vous ne l'avez pas voulu , DESPER. , ib. 87
Hardiment heurte à la porte Qui bonne nouvelle y apporte , COTGRAVE ,
Quant à ce beau mot de quoy se couvre l'ambition et l'avarice : que nous ne sommes pas nays pour nostre particulier, ains pour le public, rapportons nous en hardiment à ceulx qui sont en la danse , MONT. , I, 272
Hardi, et le suffixe ment ; provenç. ardidamen ; ital. arditamente.