HARDE

Prononciation : har-d'
Nature : s. f.

1Terme de chasse. Troupe de bêtes fauves.
Il vit trois cerfs errants dans ces sauvages lieux ; Une harde nombreuse apparaît à leur suite, Les reconnaît pour chefs, marche sous leur conduite , SEGRAIS , Énéide, I
Au lieu de se mettre en hardes comme eux [le daim et le cerf] et de marcher par grandes troupes, il [le chevreuil] demeure en famille , BUFF. , Quadrup, t. II, p. 78
2Terme de fauconnerie. Troupe d'oiseaux. XVIe s.
Il vit dans un fonds entassez Douze cerfs en harde amassez, Hauts de stature et de ramage , PERRIN , Poésies, p. 400, dans LACURNE
Allem. Herde, troupeau ; goth. hairda. Il est probable que herde se rattache au latin hara, étable. 1. HARDE. Ajoutez : - REM. En dehors des termes de chasse, harde s'est dit, au XVIIe siècle, d'une troupe de chevaux.
Ayant su qu'on m'a envoyé deux hardes de barbes [chevaux barbes] à Paris, l'une de vingt-deux, l'autre de douze.... , RICHELIEU , Lettres, etc. 1642, t. VII, p. 104
Terme de chasse. Lien qui attache les chiens quatre à quatre ou six à six. Harde de chiens, plusieurs couples de chiens attachés ensemble. XVIe s.
Cette noble harde [attache] socratique du corps à l'esprit , MONT. , III, 387
Autre forme de hart. masc. Oeuf hardé, oeuf à coquille molle ou dont la coquille est remplacée par une membrane, et que pondent quelquefois les oiseaux.
Il y a des poules qui donnent des oeufs hardés ou sans coque, soit par le défaut de la matière propre dont se forme la coque, soit parce qu'ils sont chassés de l'oviductus (voy. OVIDUCTE) avant leur entière maturité , BUFF. , Ois. t. III, p. 107
Origine inconnue. 2. HARDÉ. - ÉTYM. Dans le Calvados, on dit hardelé :
Les oeufs hardelés sont pondus par des coqs, et, quand on les met dans du fumier de cheval, il en sort des serpents dont l'huile est excellente pour composer des philtres et transmuer des métaux , DU MÉRIL , Gloss. norm. Mais hardelé, pas plus que hardé, ne conduit à l'étymologie.