HARANGUE

Prononciation : ha-ran-gh'
Nature : s. f.

1Discours fait à une assemblée, à un prince ou à quelque autre personne élevée en dignité.
Le député vint donc et fit cette harangue : Romains, et vous, sénat, assis pour m'écouter , LA FONT. , Fabl. XI, 7
Le coadjuteur a fait la plus belle harangue qu'il est possible , SÉV. , 207
Il est des personnes qui blâment en général dans l'histoire les harangues, surtout celles qui sont directes, j'ai répondu ailleurs à cette objection , ROLLIN , Hist. anc. t. XII, liv. 25, ch. 2, art. 1, § 2e.
Pour préférer les harangues de Démosthène à celles de Cicéron, il me semble qu'il faudrait presque avoir autant de solidité, de force et d'élévation d'esprit, qu'il en fallut à Démosthène pour les composer , ROLLIN , Trait. des Ét. IV, 1, p. 394
Notre temps nous est cher, courte harangue aux grands , DANCOURT , Sancho Pança, II, 3
Si vous voulez juger du caractère de l'esprit de Grotius, lisez sa harangue à la reine Anne d'Autriche sur sa grossesse ; il la compare à la juive Anne qui eut des enfants étant vieille , VOLT. , Lett. Linguet, 15 mars 1767
Les harangues sont une autre espèce de mensonge oratoire que les historiens se sont permis autrefois ; on faisait dire à ses héros ce qu'ils auraient pu dire , VOLT. , Russie, Préface, § 7
2Par extension, un discours quelconque.
Il ne me reste que la langue Pour vous faire cette harangue , RÉGNIER , Épît. III
Je ne vous ferai point de harangue importune , CORN. , D. Sanch. I, 3
Eh ! mon ami, tire-moi du danger ; Tu feras après ta harangue , LA FONT. , Fabl. I, 19
....Notre époux Fit cette harangue à la belle , LA FONT. , Pet. chien.
3Familièrement. Discours ennuyeux, longue remontrance. Quand aura-t-il fini sa harangue ? Voy. à DISCOURS, où la synonymie est exposée. XVe s.
Et par si bel ordre, si notable arenge, l'ot dit que tous en furent esmerveilliez , CHRIST. DE PISAN , Charles V, III, 43
XVIe s.
Une piteuse et lamentable harangue , MAROT , I, 310
Ainsi pour vray, que mon cueur et ma langue Disoient d'accord si piteuse harengue , MAROT , III, 278
Le tiers estat donna charge à Versoris [leur orateur] d'ajouster quatre points à son harangue , D'AUB. , Hist. III, 246
Son ministre l'advertit de faire un mot de harangue : à gens de bien courte harangue, dist le bon homme.... , D'AUB. , ib. I, 309
Provenç. arengua ; espagn. et portug arenga ; ital. aringa, harangue, aringo, lieu où l'on harangue ; de l'anc. h. allem. hring, cercle, assemblée ; allem. mod. Ring, cercle, anneau. Les étymologistes rattachent hring au latin circus, au terme grec signifiant cercle, en sanscrit çakra, roue.