haquenee

Prononciation : ha-ke-née
Nature : s. f.

1Cheval ou jument docile, et marchant ordinairement à l'amble.
Le roi Jean, vaincu et prisonnier, entra à Londres comme vainqueur sur un beau cheval, avec le prince de Galles à son côté sur une petite haquenée , CHOISI , Hist. du roi Jean, I, 9
Il était établi par le cérémonial romain que l'empereur devait se prosterner devant le pape, lui baiser les pieds, lui tenir l'étrier, et conduire la haquenée blanche du saint-père par la bride l'espace de neuf pas romains , VOLT. , Moeurs, 48 Ce cheval va la haquenée, il va l'amble. Beau cheval blanc que les rois de Naples faisaient présenter tous les ans au pape, comme feudataires du saint-siége.
2La haquenée des cordeliers, un bâton. Il est venu sur la haquenée des cordeliers, il est venu à pied, un bâton à la main. 3Fig. et familièrement. C'est une grande haquenée, c'est une grande femme mal faite et dégingandée. XVe s.
Grans chevaulx, roncins, haguenées , E. DESCH. , Miroir de mariage, p. 24
Sont les chevaliers et escuyers bien montés sur bon gros roucins, et les autres communes gens du pays sur petites haquenées , FROISS. , I, I, 34
XVIe s.
Ils sont si pesans, qu'on auroit plus tost apprins à un boeuf à aller à la haquenée, qu'à eux à danser , DESPER. , Contes, XL.
À cette descente Chastillon y court, tue son haquenée devant ses compagnons.... , D'AUB. , Hist. II, 312
Les grandes haquenées ne font pas les grandes journées , LEROUX DE LINCY , Prov. t. I, p. 177
Espagn. hacanea ; portug. facanea ; ital. acchinea, chinea ; de l'angl. hackney ; holl. hakkenei, lesquels viennent du germanique hack ou hacke, cheval, et de l'anglais nag, holl. negge, bidet. Legoarant fait remarquer que l'amble porte en bas-breton le nom de hincané. HAQUENÉE. - HIST. Ajoutez : XIVe s.
Une haguenée baye brune , Mandements de Charles V, p. 177
Ajoutez : Haquenée est dit tiré de l'angl. hackney ; mais les dictionnaires anglais déclarent que hackney vient du français ; il faut donc renoncer à cette dérivation, et en venir à l'esp. hacanea ; cette langue a en effet haca, bidet ; d'où probablement vient hacanea.