HANNETON

Prononciation : ha-ne-ton ; l'h est aspirée, dit Chifflet, Gramm. p. 230 ; Palsgrave le dit aussi pour le XVIe siècl
Nature : s. m.

1Insecte de la famille des coléoptères, qui paraît au printemps, melolontha vulgaris.
On amassera vos dépouilles, comme on amasse une multitude de hannetons, dont on remplit les fosses entières , SACI , Bible, Isaïe, XXXIII, 4 Au temps des guerres de religion, il a couru contre les huguenots une chanson où ils étaient représentés comme des hannetons, sorte de plaie d'Égypte ; cette chanson est rapportée au t. XVIIe du Magasin pittoresque, p. 193. Familièrement. Il est étourdi comme un hanneton, se dit d'un homme très étourdi ; locution tirée probablement de ce que le hanneton, en volant, se cogne contre les obstacles et tombe.
Plus étourdi de peur que n'est un hanneton , RÉGNIER , Sat. XVI
Si Montreuil n'était pas douze fois plus étourdi qu'un hanneton, vous verriez bien que je ne vous ai fait aucune malice , SÉV. , à Ménage, 1656
Fig. Un hanneton, un étourdi.
Son beau-fils était un petit hanneton, grand dissipateur, qui jouait volontiers, qui perdait tant qu'on voulait, mais qui ne payait pas de même , HAMILT. , Gramm. 9
2En passementerie, soucis d'hanneton, franges qui portent de petites houppes imitant les deux cornes de cet insecte. L'Académie dit que, dans cette locution, l'h n'est pas aspirée. XIIe s.
Corsolz li dist deus moz par contençon : Ahi, Guillaume, comme as cuer de felon ! Ne valent mès ti cop un haneton , Li coronemens Looys, V. 1050
XIIIe s.
Beax fils, [je] ne pris un henneton Losange n'amor de bricon , Fabl. mss. de St Germain, f° 3, dans LACURNE
Dieux dit ce et comanda, et vint lengouste et hanetons de cui n'estoit nombres , Psautier, f° 127
Iceste tempeste de langoustes et de hennetons , ib.
XVe s.
Les atours de femmes que l'on apeloit hanetons [sorte de coiffure] , Hist. litt. de la France, t. XXIII, p. 249
XVIe s.
Si ce sont hannetons ou coussons qui par leur grosseur se laissent voir , O. DE SERRES , 136
Dérivé, d'après Diez, de l'allemand Hahn, nom du hanneton en quelques provinces, proprement coq. Cette étymologie est très vraisemblable. Mahn a indiqué une dénomination très semblable du hanneton en anglais : cock-chafer, de cock, coq, et chafer, scarabée. Génin a confondu aneton, qui veut dire un jeune canard, avec haneton, qui s'est toujours écrit avec une h et qui a un tout autre sens ; l'étymologie qu'il en tire est sans valeur. HANNETON. 1Ajoutez : Se tenir comme des hannetons, être très étroitement unis. 2Ajoutez : Souci d'hanneton, comparez sourcil de hanneton, à SOURCIL. 3
Hanneton écailleux, nom vulgaire de l'hoplia farinosa, coléoptère très commun dans le midi de la France ; il est d'un beau bleu d'azur avec reflets violacés et argentés , H. PELLETIER , Petit dict. d'entomol. p. 98, Blois, 1868
Petit hanneton, nom vulgaire du mélolonthe horticole, ressemblant au hanneton, mais plus petit , H. PELLETIER , ib. p. 113