HAMEAU

Prononciation : ha-mô
Nature : s. m.

Petit groupe de maisons écartées du lieu où est la paroisse.
C'est un petit village ou plutôt un hameau Bâti sur le penchant d'un long rang de collines , BOILEAU , Épître VI
Hameaux et écarts qui ne sont pas sujets aux droits : les onze maisons du hameau des Forts, les six feux du hameau des Boursis ; l'unique feu du hameau aux Vers , Arrêt du conseil d'État, 26 oct. 1734
Le hameau de Ferney, qui n'était composé que de quarante-neuf habitants, est devenu un lieu considérable possédant environ huit cents artistes qui font journellement entrer des espèces dans le royaume , VOLT. , Polit. et lég. Au roi, en son conseil.
Comment se persuader que tant de palais somptueux [à Moscou], de temples si brillants et de riches comptoirs étaient abandonnés par leurs possesseurs, comme ces simples hameaux qu'il [Napoléon] venait de traverser ? , SÉGUR , Hist. de Nap. VIII, 4
Dans cette marche, il [Napoléon] se plut à dater du milieu de la vieille Russie une foule de décrets qui allaient atteindre jusqu'à de simples hameaux français , SÉGUR , ib. VII, 2
HAMEAU, VILLAGE, BOURG. Ces trois termes désignent également un assemblage de plusieurs maisons destinées à loger les gens de la campagne. La privation d'un marché distingue un village d'un bourg, comme la privation d'une église paroissiale distingue un hameau d'un village, BEAUZÉE. XIIIe s.
Covertes ierent [étaient] de genestes, De foillies et de ramiaus Lor bordetes et lor hamiaus , la Rose, 8432
XVe s.
Entrementes entrerent ces gens en ce pays des quatre mestiers.... et n'y laisserent oncques entiere maison ni hamel , FROISS. , II, II, 232
Diminutif d'un radical ham qui est dans le picard ham, hem ; du germanique : anc. h. allem. cham ; anglo-saxon, ham ; angl. home, demeure ; allem. mod. Heim ; goth. heims. Dans le vieux français, li hamels ou hamiaus, nominatif ; le hamel, régime. Ham ou cham répond au terme grec signifiant village, allié au mot grec se traduisant être couché, sanscrit çi, en latin jacëre. HAMEAU. - ÉTYM. D'après M. d'Arbois de Jubainville, hameau vient, non pas du gothique haims, ni de l'allemand heim, les lois du vocalisme s'y opposent, ni de l'anglo-saxon ham, les Anglo-Saxons n'ont pas colonisé la France, mais du franc hâm (Grimm a établi que dans la langue franque â comme ê vaut ai gothique et ei allemand) ; et ce mot franc n'est pas hypothétique, il nous est conservé dans le composé ham-êdius, conjurateur, proprement jureur de village.