HAMAC

Prononciation : ha-mak
Nature : s. m.

1Terme de marine. Lit composé d'un rectangle de toile un peu plus long que la grandeur moyenne de l'homme, qui est suspendu horizontalement et où couchent les matelots. 2Sorte de lit portatif, fort en usage en Afrique et en Amérique, qu'on suspend entre deux arbres, pour se garantir, pendant la nuit, des bêtes farouches et des insectes.
Ce hamac est suspendu, par une corde, à une grosse branche d'arbre , DIDER. , Salon de 1765, Oeuv. t. XIII, p. 254, dans POUGENS
Sara, belle d'indolence, Se balance Dans un hamac , V. HUGO , Orient. 19
Espagn. hamaca, amahaca ; portug. maca ; ital. amaca ; de l'allem. Hangematte, de hangen, être suspendu, et Matte, natte (voy. NATTE) ; holl. hangmat, hangmak. D'après l'Encyclopédie moderne, ce mot vient de ce que les Caraïbes donnent le nom de hamack à l'arbre dont ils emploient l'écorce à tresser cette espèce de filet dans lequel ils se couchent et se balancent après l'avoir suspendu ; mais cela est trop incertain pour contre-balancer l'étymologie germanique. HAMAC. - ÉTYM. Ajoutez : D'après M. Roulin, la dérivation de l'all. Hangmatte est fausse. L'esp. hamaca, hamac, vient de la langue guarani ; c'est un mot américain ; il se trouve dans les plus anciens écrits espagnols sur l'Amérique, par exemple dans le Proemio d'Oviedo, imprimé en 1525, à une époque où pas un Hollandais, pas un Allemand n'avait visité le nouveau continent. Le hamac est d'origine américaine ; les Européens ont pris le mot en prenant la chose.