HALE

Prononciation : ha-l', h aspirée
Nature : s. m.

Cordage servant à haler, Journ. offic. 14 avril 1872, p. 2545, 1re col. 1Certaine constitution d'air sec qui dessèche et flétrit.
Il avait femme, et belle et jeune encor, Ferme surtout ; le hâle avait fait tort à son visage, et non à sa personne , LA FONT. , Jument.
Et le teint plus jauni que de vingt ans de hâle , BOILEAU , Épître X
Il [d'Antin] était d'un fort beau blond, il avait le visage fort rouge de hâle , SAINT-SIMON , 294, 2
2Terme rural. Vent sec de l'est ou du nord, qui dessèche la terre et les plantes, et qui est fort nuisible. Les abris, les paillassons, les arrosages préviennent les effets du hâle. XIIe s.
Tozjorz la fit garder en chambre Plus por peor que por le hasle , CHRESTIEN DE TROIES , Cliget, dans HOLLAND, Chrestien, p. 48
XIIIe s.
[La femme] Ore veut l'ombre, or veut le halle, Or veut repos, or veut labeur , Contenance des femmes
XIVe s.
Cler fu le jour, greveus le halle , G. GUIART , t. I, p. 108, v. 2172
XVe s.
Tant par la mauvaise garde du dit Guillaume, comme pour le harle et air du temps, la dite playe porroit estre engrinée , DU CANGE , incarceratus.
Levez ces cuevreschiefs plus hault, Qui trop cuevrent ces beaulx visaiges ; De riens ne servent telz ombraiges, Quant il ne fait hale, ne chault , CH. D'ORL. , Chanson, 103
XVIe s.
Je suis bruslé, le Gast, d'une double chaleur, L'une hasle mon front, l'autre enflamme mon coeur : Le hasle de mon front se refraichit sans peine , RONS. , 814
La luzerne, en son commencement, est sujete au hale du soleil , O. DE SERRES , 272
Voy. HÂLER.