HACHER

Prononciation : ha-ché
Nature : v. a.

1Couper en petits morceaux avec une hache, un couperet. Hacher de la viande, de la paille. Hacher menu comme chair à pâté, mettre en pièces.
Vous les hachez menu comme chair à pâté , CORN. , le Ment. IV, 3
On dit de même par menace : Vous serez hachés menu comme chair à pâté. Hacher en pièces, couper un homme par morceaux, sorte de supplice.
Ils condamnent les deux infortunés à être hachés en pièces ; c'est un supplice usité en Chine et en Tartarie pour des parricides , VOLT. , Russie, I, 4
Par exagération. Hacher quelqu'un en pièces, le hacher en morceaux, le frapper de plusieurs coups d'une arme tranchante. Fig.
Il se ferait hacher en pièces, il se ferait hacher, on le hacherait, il se laisserait hacher, se dit de celui qui est disposé à tout souffrir plutôt que de.... Monsieur, je me ferais hacher : il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée , BRUEYS , Grondeur, I, 6
Lorsqu'une fois ils [les chameaux] se couchent avec leur charge, ils se laisseraient plutôt hacher que de se relever , BUFF. , Quadrup. t. VI, p. 67
On dit en un sens analogue : Je m'y ferais hacher. Se faire hacher en pièces, se faire hacher pour quelqu'un, être disposé à le défendre à tout risque.
Je fus enchanté de ces paroles, qui m'inspirèrent tout à coup tant de zèle et d'inclination pour le doyen que je me serais fait hacher pour lui , LE SAGE , Estev. Gonz. ch. 6
2Couper, découper maladroitement. Cet écuyer tranchant ne sait pas son métier, il hache les viandes. 3Par extension, détruire, ravager. Le dernier orage a haché les récoltes.
Le fléau d'une grêle qui aurait haché les moissons de quelques-uns de nos villages , RAYNAL , Hist. phil. XIII, 41
De stupides hérésiarques hachèrent à coups de sabre les mosaïques de l'église de Notre-Dame de Constantinople , CHATEAUBR. , Génie, III, I, 3
4Terme militaire. Porter le ravage dans une troupe. La mitraille hachait le régiment. Se faire hacher en pièces, ou, simplement, se faire hacher, combattre jusqu'à la dernière extrémité. La cavalerie s'est fait hacher plutôt que de reculer. 5Terme de dessin et de gravure. Faire des traits qui se croisent les uns les autres. Hacher avec le crayon, avec le burin. Faire, avec un petit pinceau et du mordant, des lignes sur la partie d'un ornement à laquelle on veut donner des clairs au moyen de l'or. Sillonner de traits une pièce de métal. 6Terme de lapidaire. Hacher la roue, y faire de légères incisions pour y polir le diamant. 7Terme de menuisier. Dégrossir le parement d'une planche avec le ciseau. Terme de maçon. Faire des entailles avec une hache ou une hachette. Hacher une pierre, unir avec la hache le parement d'une pierre dure. Détruire les anciens enduits d'un mur. Hacher le plâtre, le couper avec la hachette, pour faire un enduit ou un crépi. 8Fig. Hacher ses phrases, son style, écrire en faisant des phrases trop courtes et insuffisamment liées. 9Se hacher, V. réfl. Être haché. Cette viande se hache difficilement. XIVe s.
Puis les hagiés bien menus, et cuisiés en huille d'olive , H. DE MONDEVILLE , f° 49
Pour avoir refait de neuf un bacin d'argent doré, haché sur le bord de l'Ave Maria , DE LABORDE , Émaux, p. 337
Un petit gobelet d'or, hachié à couronnes tout autour , DE LABORDE , ib.
XVIe s.
Le pigeon soubdain s'envole, haschant [fen dant l'air] en incroyable hastiveté, comme vous sçavez qu'il n'est vol que de pigeon, quand il a oeufs ou petitz , RAB. , Pant. IV, 3
Il avoit les bras et les cuisses toutes hachées de coups , AMYOT , Eumènes, 14
S'il leur advient aultrement qu'il [un devin] ne leur a predict, il est hasché en mille pieces , MONT. , I, 238
Hache 1 ; picard et Hainaut, héquer ; wallon, hachî, hèchî.