HABITABLE

Prononciation : a-bi-ta-bl'
Nature : adj.

Qui peut être habité, où l'on peut habiter. Maison, logement habitable. Ce pays n'est pas habitable.
S'il [Napoléon] y avait [à Vitepsk] conservé et rétabli son armée.... alors ses quartiers d'hiver eussent été habitables ; mais aujourd'hui rien n'y est prêt , SÉGUR , Hist. de Nap. IX, 5 La terre habitable, chez les anciens, les continents et îles réelles ou imaginaires qu'ils supposaient dans les deux zones tempérées, parce qu'ils regardaient les glaciales et la torride comme absolument inhabitables. Chez les modernes, la partie du globe terrestre où les hommes peuvent résider.
Un pays plus charmant qu'aucun autre qui soit sur la terre habitable , SÉV. , 14 sept. 1675
Gengis et ses fils, allant de conquête en conquête, crurent qu'ils subjugueraient toute la terre habitable , VOLT. , Moeurs, 60
XIVe s.
Ptolémée dit que es extremités de la terre habitable sont gens sauvages , ORESME , Éth. 81
Provenç. et esp. habitable ; port. habitavel ; ital. abitabile ; du lat. habitabilis, de habitare, habiter.