HABILLEMENT

Prononciation : a-bi-lle-man, ll mouillées, et non a-bi-ye-man
Nature : s. m.

1Tout ce qui sert à couvrir le corps, sauf la chaussure.
Lélie : Pourquoi ces armes-là ? - Sganarelle : C'est un habillement Que j'ai pris pour la pluie , MOL. , Sgan. 21
Revêtons-nous d'habillements Conformes à l'horrible fête Que l'impie Aman nous apprête , RAC. , Esth. I, 5
L'habillement des Orientaux, des Asiatiques, des Grecs, des Romains, développe le talent du peintre habile, et augmente celui du peintre médiocre , DIDER. , Salon de 1767, Oeuv. t. XIV, p. 382, dans POUGENS
Cette révolution se fait remarquer jusque dans l'habillement des femmes ; je ne puis m'accoutumer à les voir aux spectacles, aux promenades sans collier, sans poudre, avec des robes à la fois si négligées et si recherchées , GENLIS , Adèle et Théod. t. II, p. 169, dans POUGENS
2Habillement de tête, s'est dit pour casque, armure.
Il fit signe avec les doigts que l'on coupât son habillement de tête [un chapeau où sa tête s'était enfoncée] avec des ciseaux , SCARR. , Rom. com. I, 10
3Action d'habiller, de pourvoir d'habits. L'habillement des troupes. L'habillement des élèves d'un collége. Officier, capitaine d'habillement, l'officier qui, dans un régiment, veille à l'habillement des hommes. XIVe s.
Une grange et pressouer avec toutes les cuves et cuviers et autres abillemens [outils] appartenans audit pressouer , DU CANGE , abilhamentum.
XVe s.
Pour le plus contraindre à dire et confesser à leur bon plaisir, luy firent monstrer les habillemens de gehaine et assembler trois sergens pour le questionner , Preuves sur le meurtre du duc de Bourg. p. 276, dans LACURNE
Le roy à tout son habillement de nuict sur sa teste vint à la grand fenestre, et la royne aux treillis , Petit Jehan de Saintré, p. 534, dans LACURNE
....Ils ne les nourrissent [leurs enfants] seullement que à faire les sotz en habillemens et en parolles , COMM. , I, 10
Habiller ; provenç. habilhament ; espag. habillamiento. Habillement, dans l'ancien français, signifie tout ce qui rend dispos, utile à un emploi, et, par conséquent, outil.