hemisphere

Prononciation : é-mi-sfè-r'
Nature : s. m.

1La moitié d'une sphère.
Ces nids sont des hémisphères creux, d'environ quatre pouces de diamètre , BUFF. , Ois. t. V, p. 376
2La moitié du globe terrestre ou céleste.
[Rome] Une fière harpie, un aigle ravissant, De qui le vol s'étend par tout notre hémisphère , MAIRET , Sophon. V, 1
La lune se montre quand le soleil est obligé d'aller ramener le jour dans l'autre hémisphère , FÉN. , Exist. 18
J'ai conquis avec vous ce sauvage hémisphère [l'Amérique] , VOLT. , Alz. I, 1
Il paraît évident par les échancrures de toutes les terres que l'Océan baigne, par ces golfes que les irruptions de la mer ont formés, par ces archipels semés au milieu des eaux, que les deux hémisphères ont perdu plus de deux mille lieues de terrain d'un côté, et qu'ils l'ont regagné de l'autre , VOLT. , Moeurs, Introd.
Lorsque Colombo avait promis un nouvel hémisphère, on lui avait soutenu que cet hémisphère ne pouvait exister ; et, quand il l'eut découvert, on prétendit qu'il avait été connu depuis longtemps , VOLT. , ib. 145
3Hémisphères de Magdebourg, instrument de physique employé à démontrer les effets de la pression atmosphérique ; il se compose de deux demi-sphères creuses, qui s'adaptent exactement par leur ouverture à l'aide d'un anneau en cuir, et qui, quand le vide y est fait, ne peuvent plus être séparées l'une de l'autre que par une très grande force. 4Terme d'anatomie. Hémisphères du cerveau, hémisphères du cervelet, les deux moitiés latérales de ces organes, bien qu'elles n'aient pas exactement la forme que le mot indique. XVIe s.
Fabrique d'un instrument nommé l'emisphere marine, par laquelle l'on pourra trouver à chaque heure du jour la haulteur de latitude ; mesmes la longitude, le solleil estant à son midi , J. DEVAULX , dans JAL
Assez y a en ceste nation, Sans discourir d'un à autre hemisphere, De quoy trop plus qu'à mes voeus satisfaire , SAINT-GELAIS , 215
Lat. hemisphaerium, du grec (voy. HÉMI), et, diminutif du grec, sphère.