helas

Prononciation : é-lâ ; l's se lie : é-lâ-z il est mort ; quelques personnes font entendre l's : é-las' ; cette prono
Nature : interj.

qui exprime la douleur.
Alors le roi d'Israël dit : hélas, hélas, hélas ! le Seigneur nous a ici joints trois rois ensemble pour nous livrer entre les mains de Moab , SACI , Bible, Rois, IV, III, 10
Alors [en recevant le saint viatique] il se souvint des irrévérences dont, hélas ! on déshonore ce divin mystère , BOSSUET , Louis de Bourbon.
Après l'Agésilas, Hélas ! Mais après l'Attila, Holà ! , BOILEAU , Épigr. VII Substantivement.
Que cet hélas a de peine à sortir ! , CORN. , Poly. IV, 3
Traîtres, ces feints hélas ne sauraient m'abuser , CORN. , Veuve, IV, 3
Il fit d'une mourante voix Deux grands hélas, les bras en croix , SCARRON , Virg. V
Un jour se passe et deux sans d'autre nourriture Que ses profonds soupirs, que ses fréquents hélas , LA FONT. , Matr.
XIIIe s.
Helas ! se nus [nul] se doit sauver dolans [en allant à la croisade], Donc doit par droit ma merite estre grans, Car plus dolans ne s'en part nus [nul] de France , QUESNES , Romancero, p. 96
Halas ! quel damage ! car il onques puis ne chevaucha que cele fois , VILLEH. , XXII
Helas ! or n'oserai-je mais devant lui aler , Berte, CXXXIX
XVIe s.
Je tressue de grant ahan ; zalas, les veles [voiles] sont rompues , RAB. , Garg. IV, 18
Hé, interjection, et l'adjectif las (voy. ce mot), qui avait le sens de malheureux, affligé ; provenç. ailas, hailas ; anc. ital. ahi lasso.