helene

Prononciation : é-lè-n'
Nature : s. f.

1Nom de la femme de Ménélas, enlevée par Pâris, qui fut la cause de la guerre de Troie, et dont la beauté égalait celle des déesses.
Elle fut la seule de son sexe, parmi tant d'enfants de Jupiter, dont ce dieu daigna se déclarer le père ; quelque tendresse qu'il eût pour le fils d'Alcmène, Hélène lui fut encore plus chère ; et, dans les dons qu'il leur fit, les plus précieuses faveurs furent d'abord pour sa fille ; car Hercule eut en partage la force à qui rien ne résiste, Hélène la beauté qui triomphe de la force même , P. L. COUR. , Éloge d'Hélène.
2Sert à désigner une beauté qui attire les voeux d'un grand nombre de prétendants.
La gent qui porte crête au spectacle [le combat des deux coqs] accourut ; Plus d'une Hélène au beau plumage Fut le prix du vainqueur.... , LA FONT. , Fabl. VII, 13
3Nom d'une espèce de papillon, de couleuvre et de murène. Variété de tulipe. 4Nom donné anciennement à une variété de feu Saint-Elme.
Castor et Pollux, en météorologie, est un météore igné, qui paraît quelquefois en mer s'attacher à un des côtés du vaisseau, sous la forme d'une, de deux, ou même de trois ou quatre boules de feu ; lorsqu'on n'en voit qu'une, on l'appelle plus proprement Hélène , MUSSCHENBROEK , dans JAL
Terme grec que Max Müller a identifiée avec la Saramâ védique, la déesse de l'aurore, et que Curtius au contraire rapproche du mot grec signifiant torche. HÉLÈNE. Ajoutez : 5La 101e planète télescopique, découverte en 1868 par Watson.