hativete

Prononciation : hâ-ti-ve-té
Nature : s. f.

Croissance hâtive.
Il y a des fruits estimables pour leur hâtiveté, et d'autres pour leur tardiveté , LA QUINTINYE , Jardins, dans RICHELET
XIIIe s.
Se mes serjans, par sa folie ou par hastiveté, meffet en cas de crieme , BEAUMANOIR , XXIX, 3
XIVe s.
Meu de chaude cole [colère] et de hastiveté, fery d'une dague qu'il portoit le dit Provençal , DU CANGE , hastivia.
XVe s.
Acomplir aucune hastiveté qui après vous tourneroit à blasme et en venissiez à tard au repentir , Perceforest, t. V, f° 54
XVIe s.
Picrocholle, à grande hastifveté, passa le gué de Vede , RAB. , Garg. I, 28
Hâtif.