GUINGOIS

Prononciation : ghin-goî
Nature : s. m.

1Travers, ce qui n'est point droit, ce qui n'a point la figure qu'il devrait avoir. Il y a du guingois dans cette construction. Fig. Il y a du guingois dans cet esprit-là. 2De guinguois, loc. adv. De travers. Cela est tout de guingois. Fig. Avoir l'esprit de guingois.
Une chaise qu'on va rompre, une cérémonie de guingois , SÉV. , 435
XVIe s.
Il vous fault mettre le bonnet à gyngoys , PALSGR. , p. 831
Génev. de guinguoine ; picard, guingoin ; Berry, gimboize : ce soliveau est tout de gimboise, et aussi de gingois. Étymologie incertaine. Lamonnoye le suppose dit pour guignois, du verbe guigner, regarder du coin de l'oeil. Diez le tire de l'ancien scandinave kingr, flexion ; guingois aurait été dit, par assimilation avec l'autre g, pour quingois ; cela est vraisemblable. GUINGOIS. - HIST. Ajoutez : XVe s.
L'une des troys me respondit : " Hé ! Robin, revenez lundi ; " Ung riz gecta tout de gingois, Fist un signe que j'entendy , Chansons du XVe siècle, publiées par G. Paris, p. 7