GUIGNER

Prononciation : ghi-gné

1V. n. Fermer à demi les yeux en regardant du coin de l'oeil. Guigner de l'oeil. 2V. a. Regarder sans faire semblant, à la dérobée, guetter.
J'ai guigné ceci [la cassette d'Harpagon] tout le jour , MOL. , l'Av. IV, 6 Fig. Former quelque dessein sur quelque personne, sur quelque chose. Guigner une héritière, un héritage.
Jupin, qui du ciel toujours guigne Quelque femelle en droite ligne , SCARRON , Gigant. I
XIIIe s.
Et tant à suen lige [je] me tieng, .... que s'el me guigne sol de l'ueil.... Faire m'estoura son commant , Partonop. ms. de St-Germ. f° 163, dans LACURNE
La reïne en guigna cons [le comte] Bertelais , Gerard de Ross. p. 368
Si ot [Beauté] le vis clair et alis, Et fu greslete et alignie, Ne fu fardée ne guignie [masquée, déguisée] , la Rose, 1008
Cous tes manches, tes cheveux pigne, Mais ne te farde, ne ne guigne , ib. 2280
XVe s.
Et quant Madame veit le petit Saintré.... fut tres joyeuse ; lors, en le guignant, fist de son espingle le signal , Jeh. de Saintré, ch. 12
XVIe s.
Il y a mille discours que Plutarque n'a que touchés simplement ; il guigne seulement du doigt par où nous irons s'il nous plaist , MONT. , I, 169
Comme ils se guignoient [faisaient signe] l'un l'aultre que l'occasion estoit propre à leur besongne , MONT. , I, 255
Eschever tantost l'un tantost l'aultre des maux qui nous guignent de suitte et assenent ailleurs autour de nous , MONT. , IV, 206
Il lui dist en latin, en le guignant de la teste : accipe , DESPER. , Contes, LXXXVI
Picard, guenier, gogner ; génev. gigner ; provenç. guinhar ; cat. guinyar ; esp. guiñar ; ital. ghignare. Origine fort incertaine discutée par Diez : il écarte l'allemand winken, faire signe, à cause que l'n ne peut disparaitre ; puis, trouvant dans le picard guenier et non wenier, et doutant si le gu est ici germanique, il incline pour l'ancien haut-allemand kînan, en latin arridere, sourire. Rien de tout cela n'est concluant, d'autant que, dans l'historique, guigner a aussi le sens de farder. GUIGNER. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
D'amours [pour un chevalier] estoit espris li feus El cuer à la biele Guimer ; Vers lui n'osoit del oel gluinier [sic] ; Si l'amoit el plus que son cors , Perceval le Gallois, V. 13470