GUIDON

Prononciation : ghi-don
Nature : s. m.

1Autrefois, l'étendard d'une compagnie de gendarmerie ou grosse cavalerie, la cornette appartenant à la cavalerie légère. Nom de l'officier qui portait l'enseigne, dans les compagnies de gendarmes. La charge de guidon.
Je ne vois point comme toute cette charge se pourra emmancher, à moins que Lauzun ne prenne le guidon en payement, et quelque supplément que nous tâcherons de trouver ; car d'acheter l'enseigne à pur et à plein, et que le guidon nous demeure sur les bras, ce n'est pas une chose possible , SÉV. , 1er déc. 1675
Le roi lui donna [à M. de Pons] pour rien un guidon de gendarmerie , SAINT-SIMON , 461, 259
2Aujourd'hui, petit drapeau qui sert dans l'alignement. 3Terme de marine. Banderole plus courte que la flamme et qui sert aux signaux. 4Bannière d'une confrérie, d'un corps quelconque.
Il [Louis XI] ordonna que chaque corps de métier eût sa bannière ; que les ecclésiastiques, le parlement, la chambre des comptes et tous les gens de robe eussent leurs guidons , DUCLOS , Hist. de Louis XI, Oeuv. t. II, p. 320, dans POUGENS. Terme de blason. Sorte d'enseigne étroite, longue et fendue, ayant deux pointes ondoyantes ; elle est attachée à un manche semblable au fût d'une lance.
5Petit bouton de métal qui est au bout du canon de l'arme à feu et qui sert à guider l'oeil pour tirer plus sûrement. On dit aussi mire. Ancien terme d'artillerie. guidon de mire, voy. FRONTEAU. 6Guidon de renvoi, marque que l'on fait dans un écrit auquel on ajoute quelque chose et dans l'ajouté lui-même, pour indiquer a quelle place cet ajouté doit être mis. 7Terme de musique. Marque au bout d'une ligne, pour indiquer l'endroit où doit être placée la note qui commence la ligne suivante. 8Terme populaire. Marque que les filous font à une carte. 9Marque indiquant un filon. Dans une montagne d'une étendue considérable, où il paraîtra une infinité de guidons et de marcassites de tous les côtés, qui sont autant de marques par lesquelles on peut conjecturer que l'on rencontre de bons filons et de bonnes matières, Lettres de Colbert, IV, 584. 10Anciennement. Titre de certains ouvrages servant de guides.
Prends, au lieu de Platon, le Guidon des finances , BOILEAU , Sat. VIII Terme de marine. Guidon de la mer, ancien recueil de règlements maritimes.
XVe s.
Pour cornette ou guidon suivre plustost on doit Les branches d'hierre ou d'if qui monstrent où l'on boit , BASSELIN , XIX.
XVIe s.
Laisser faudra d'amour les petits dons, Pour suivre aux champs estendars et guydons , MAROT , I, 328
Fervacques, en faisant force reniements de Dieu, repondit de son guidon , D'AUB. , Vie, XXIX.
En cas de fracture de la jambe, ceste eminence te sert de guidon pour la bien remettre , PARÉ , IV, 36
M. le mareschal de Brissac luy donna son guidon de cent hommes d'armes, et tel drappeau ne se donnoit le temps passé, et mesme d'un si grand mareschal que celuy-là, à jeunes gens qui n'eussent fait de fort signalées monstres de leur valeur , BRANT. , Cap. fr. t. III, p. 327
Guidon est le cas régime de guis (voy. GUIDE 1, à l'étymologie).