GUEULETON

Prononciation : gheu-le-ton
Nature : s. m.

Terme trivial. Banquet auquel un grand nombre de personnes sont conviées ; grand gala.
Chacun d'eux suivi de sa femme, à l'image de Notre-Dame, Firent un ample gueuleton , VADÉ , Pipe cassée, II
Il y aura noces et festins, jambons et pâtés, volailles et godiveaux, blanquette, vin de Roussillon, et punch en abondance, ce qu'on appelle un beau gueuleton , F. SOULIÉ , Mém. du Diable, II, 4
Dérivé de gueule. GUEULETON. - ÉTYM. Ajoutez : Gueuleton se trouve dans un texte languedocien du XVIIIe siècle :
Lucia daou Pas-d'estrèch, Bétriz daou Pas dé Fèrre, Qué per un guletoun sé fay pas manda quèrre , ROUDIL , de Montpellier, dans Rev. des langues romanes, juillet 1870, p. 256