GUENON

Prononciation : ghe-non
Nature : s. f.

1Genre de singes à longue queue.
Parmi les singes à queue, du genre des guenons, il y en a qui sont aussi de grands pillards, et qui, très habiles à voler les fruits et les légumes, les emportent dans leurs mains ou dans leurs bras , BONNET , Contempl. nat. XII, 47, note 8
2La femelle du singe.
Une sultane de renom, Son chien, son chat et sa guenon, Son perroquet.... , LA FONT. , Fabl. VIII, 15
Il [l'homme] prend nos amours pour modèles ; Mais nos guenons nous sont fidèles , BÉRANG. , Orangs-out.
3Une femme très laide, femme sans mérite, sans agrément.
Ésope, selon toi, n'est donc pas son fait ? - Non ; Pour épouser un singe il faut être guenon , DOURSAULT , Fables d'Ésope, I, 1
Je tiens celle que vous aimez pour une guenon, si elle n'est pas de mon sentiment , MARIVAUX , Fausses confid. II, 2
À de franches guenons, il fera politesse, Et ne daignera pas l'honorer d'un coup d'oeil , BOISSY , Deh. tromp. I, 1 Une femme de mauvaise vie. Il ne hante que des guenons.
Que maudite soit la première guenon qui le mit en réputation ! car, enfin, qu'a-t-il donc de si merveilleux ? , BARON , l'Homme à bonnes fortunes, II, 17
XVIe s.
C'est comme la guenon qui monte de branche en branche jusqu'au sommet de l'arbre, et puis montre le cul , CHARRON , Sagesse, p. 323, dans LACURNE
Anc. haut-allem. quena, femme, d'après Frisch ; ou winja, amie, épouse, d'après Diez, qui remarque que l'italien monna, guenon, est une contraction de madonna, dame. Ces étymologies sont loin d'être sûres.