GROSSE

Prononciation : grô-s'
Nature : s. f.

Douze douzaines de certaines marchandises. Une grosse de soie, douze douzaines d'echeveaux de soie. XVIe s.
De la civette, de la ceruse, une grosse de lunettes , DESPER. , Cymbal. 25
Gros. 1Écriture en gros caractères. Cet enfant en est encore à la grosse. 2Terme de pratique. L'expédition d'un acte, ou d'un jugement, d'un arrêt, qui, délivrée en forme exécutoire par un notaire, par un greffier, est écrite ordinairement en plus gros caractères que la minute. Grosse d'un contrat. Première grosse. Seconde grosse. Se dit également de certaines écritures dont les unes sont des copies et les autres des originaux. Pour les procès-verbaux, la grosse est la copie ; pour les requêtes, elle est l'original. XVe s.
Le dit menuisier du Bust demandoit la grosse et sceel d'une obligation , JEAN DE TROYES , Chron. 1477
XVIe s.
La minute et la grosse lui demeurent [au notaire], pource qu'aucun des donataires ne voulut hazarder vingt sous pour la façon , D'AUB. , Faen. III, 17
Gros.