GROGNEMENT

Prononciation : gro-gne-man
Nature : s. m.

1Cri des pourceaux. Le grognement du cochon. Par extension.
Il [l'écureuil] a de plus un murmure à bouche fermée, un petit grognement de mécontentement qu'il fait entendre toutes les fois qu'on l'irrite , BUFF. , Quadrup. t. II, p. 272
2Familièrement. Il se dit des personnes. Cet homme fit entendre un grognement. Manifestation de désapprobation usitée dans les meetings anglais. Trois grognements pour le ministre. Grogner ; provenç. gruniment ; espagn. gruñimiento.