GRISERIE

Prononciation : gri-ze-rie
Nature : s. f.

Néologisme. État de celui qui s'est grisé, qui est un peu ivre.
Marius avec cet aplomb superbe que donne une demi-griserie , A. THEURIET , Rev. des Deux-Mondes, 1er juin 1874, p. 505 Fig.
Le navire fuit devant lui, crachant la fumée noire aux étoiles, d'où tombent les rêves coutumiers de la nuit de mer, les griseries du cerveau, les libres élans de l'âme, les ressouvenirs mélancoliques de la vie errante , DE VOGÜÉ , Rev. des Deux-Mondes, 15 janv. 1876, p. 282