GRINCER

Prononciation : grin-sé. Le c prend une cédille devant a et o : grinçant, grinçons

1V. a. Serrer les dents les unes contre les autres, de manière à faire entendre un craquement.
Il s'est armé contre moi de toute sa fureur ; il a grincé les dents en me menaçant , SACI , Bible, Job, XVI, 10
Les fanatiques grinceront les dents et ne pourront pas mordre , D'ALEMB. , Lett. à Voltaire, 13 mai 1759
Les douleurs de la néphrétique lui feront grincer les dents , J. J. ROUSS. , Ém. IV
2V. n. Grincer des dents. Absolument et fig.
Et sa muse [de J. B. Rousseau] qui toujours grince, Et qui fuit les jeux et les ris , VOLT. , Épît. LIII
Par extension, on dit qu'une roue, qu'une porte grince, quand elle fait un bruit désagréable en tournant.
XVIe s.
Bien que les reprouvez souspirent ou grincent les dents sous les coups.... , CALV. , Instit. 515
Picard, grincher ; de l'anc. haut-allem. gremizôn, grincer des dents ; anglo-sax. grimetan.