GRIFFONNEUR

Prononciation : gri-fo-neur
Nature : s. m.

1Celui qui griffonne.
Voici une requête d'une autre espèce, que le griffonneur de la lettre vous présente, et par laquelle il vous demande votre protection , VOLT. , Lett. Richelieu, 9 février 1767
2Par dénigrement. Auteur qui écrit beaucoup, à la hâte et sans soin.
Je n'écris guère [de lettres] ; un malade, un laboureur, un griffonneur n'a pas un moment à lui , VOLT. , Lett. Marmontel, 1er nov. 1769
XVIe s.
Griffonneur , OUDIN , Curios. fr.
Griffonner.