GRENOUILLETTE

Prononciation : gre-nou-llè-t', ll mouillées, et non gre-nou-yè-t'
Nature : s. f.

1Nom appliqué vulgairement, comme celui de bassinet, aussi bien à la renoncule rampante qu'à la renoncule âcre et à la renoncule bulbeuse, mais surtout appliqué, à l'exclusion du nom de bassinet (les bassinets ont les fleurs jaunes), aux renoncules aquatiques à fleurs blanches, dont la plus commune est le ranunculus aquatilis, L. 2Terme de chirurgie. Petite tumeur molle que le conduit excréteur de la glande sous-maxillaire, obstrué près de son orifice par un obstacle et distendu par la salive, forme sous la langue. XVIe s.
Limaçons, sauterelles, grenouillettes [petites grenouilles], vers , PARÉ , XXV, 6
Diminutif de grenouille ; la plante ayant été dénommée d'après le latin ranunculus, qui signifie petite grenouille, et la tumeur ayant été ainsi nommée parce qu'elle altère la voix d'une manière comparée au cri de la grenouille.