GRAVEMENT

Prononciation : gra-ve-man
Nature : adv.

1Avec gravité, d'une manière composée. Il s'est gravement avancé vers nous.
Et la troupe, à l'instant cessant de fredonner, D'un ton gravement fou se mit à raisonner , BOILEAU , Sat. III
...Je lui disais donc en me grattant la tête Que je voulais dormir : présente ta requête Comme tu veux dormir, m'a-t-il dit gravement.... , RAC. , Plaid. I, 2
Cydias, après avoir toussé, relevé sa manchette, étendu la main et ouvert les doigts, débite gravement ses pensées quintessenciées , LA BRUY. , V
Quand la gravité n'est que dans le maintien, comme il arrive très souvent, on dit gravement des inepties ; cette espèce de ridicule inspire de l'aversion , VOLT. , Dict. phil. Grave.
2Dangereusement, d'une manière à entraîner de fâcheuses conséquences. Il a été gravement malade. Il s'est gravement compromis. 3Terme de musique. Il indique un mouvement lent, mais moins lent que le mouvement indiqué par lentement. On dit et on écrit plus ordinairement grave en italien. Grave, et le suffixe ment ; bourg. graiveman.