GRATITUDE

Prononciation : gra-ti-tu-d'
Nature : s. f.

Sentiment de gré qu'on a à l'égard de celui qui a rendu service.
Mais pour vous expliquer toute ma gratitude , CORN. , Héracl. II, 6
....La belle en ses traverses.... Changea huit fois de chevalier ; Il ne faut pas pour cela qu'on l'accuse ; Ce n'était après tout que bonne intention, Gratitude ou compassion, Crainte de pis, honnête excuse , LA FONT. , Fianc.
GRATITUDE, RECONNAISSANCE. La gratitude est le sentiment de gré qu'on éprouve pour un service rendu. La reconnaissance est l'action de reconnaître un service. La gratitude indique donc plutôt le sentiment personnel de celui qui est obligé ; et la reconnaissance, le sentiment qui pousse celui qui est obligé à témoigner ce qu'il ressent. Mais, dans l'usage, les nuances se confondent beaucoup ; seulement reconnaissance est d'un usage plus habituel que gratitude. XVIe s.
Quant à la gratitude, car il me semble que nous avons besoing de mettre ce mot en credit.... , MONT. , II, 192
Lat. gratitudinem, reconnaissance, de gratus, agréable (voy. GRÉ). GRATITUDE. - HIST. Ajoutez : XVe s.
Nul n'y entre, s'il n'est en gratitude [en bon gré] De ce grant roi et lui soit acceptable , JEAN JORET , le Jardrin salutaire, p. 112