GRASSEYER

Prononciation : gra-sé-ié. L'y grec se conserve dans toute la conjugaison ; je grasseyais, nous grasseyions, vous gr
Nature : v. n.

Prononcer les r d'une manière vicieuse. Ceux qui grasseyent ou parlent gras ont de la peine à prononcer la lettre r, et ils lui substituent souvent la lettre l.
Je vois Grandval revenir grasseyer à l'hôtel des comédiens ordinaires du roi , VOLT. , Lett. Damilaville, 4 fév. 1764 Il se dit aussi du grasseyement affecté.
Faut-il grasseyer ? quelquefois cela ne sied pas mal , FAVART , Ninette, II, 3
C'est l'affectation qui grasseye en parlant, Écoute sans entendre et lorgne en regardant , VOLT. , Dict. phil. Pope.
[Au début de la Restauration] On rêve non les conquêtes, mais la grande parade.... le prince de *** couche en bonnet de police ; la vieille garde grasseye et porte des odeurs , P. L. COUR. , Lettre x.
XVIe s.
Il grassie ung petit, mays cela luy siet bien , PALSGR. , p. 612
Dérivé de gras : parler gras.