GRASSEMENT

Prononciation : grâ-se-man
Nature : adv.

1Fort à l'aise. Vivre grassement.
S'il [le duc d'Orléans] était homme à avoir besoin de gagner sa vie, il aurait cinq ou six moyens différents de la gagner grassement , SAINT-SIMON , 369, 140
2Largement, sans lésinerie. Récompenser grassement.
Au lieu de vingt écus, je t'en donnerai trente ; C'est payer son honneur et le tien grassement , BOURSAULT , Mots à la mode, sc. 15
Je t'aiderai même, en cas de besoin, pourvu que tu me fasses payer de mes peines un peu grassement , REGNARD , la Sérénade, 1
XIVe s.
Il sembloit aus senateurs et aus gentils hommes, que ils deussent avoir eu plus grassement chascun pour soi que chacun du pueple , BERCHEURE , f° 22, verso.
Grasse, et le suffixe ment ; provenç. grassament ; ital. grassamente.