GRAPHIQUE

Prononciation : gra-fi-k'
Nature : adj.

1Qui est figuré par le dessin. Description, représentation graphique d'une machine. S. m. Le graphique, le dessin de la figure, de l'ornement, des machines, etc. en tant qu'il est auxiliaire des sciences exactes. 2Qui appartient à l'écriture. Signes, caractères graphiques. On a trouvé des monuments graphiques dans ces fouilles. 3Terme de géométrie. Opérations graphiques, celles qui consistent à résoudre des problèmes par le tracé des figures. 4Terme de minéralogie. Se dit des minéraux dont la coupe offre des lignes imitant des caractères d'écriture. Se dit aussi de certains minéraux assez tendres pour servir de crayon. Du grec, dessiner, écrire. 1. GRAPHIQUE. Ajoutez : 5S. m. Un graphique, un dessin exécuté graphiquement. 6S. m. Le graphique, le tracé que décrit un appareil enregistreur.
L'appareil permet d'obtenir sur l'homme, sain ou malade, le graphique des mouvements du coeur avec les différents caractères que lui impriment les variations physiologiques ou les troubles de la fonction , MAREY , Notice sur les titres et travaux scientifiques, p. 76, p. 32
Le graphique de la contraction directe [d'un muscle], qui est l'expression exacte du travail mécanique du muscle , MORAT et TOUSSAINT , Acad. des sc. Comptes rend. t. LXXXIII, p. 156
Le dernier élément des adjectifs tels que : géographique, télégraphique, etc, est tiré du grec.
Art du dessin et de la peinture.
Les sculpteurs grecs ne cherchaient pas le mouvement, admis par la graphique à un beaucoup plus haut degré que par la plastique , RONCHAUD , Phidias, p. 16
Termes grecs signifiant, l'art du dessin (voy. GRAPHIQUE 1).