GRANULATION

Prononciation : gra-nu-la-sion
Nature : s. f.

1Opération par laquelle on réduit un métal en grenailles plus ou moins fines, en le faisant fondre, le faisant passer, à l'état liquide, à travers une sorte de crible, et le recevant dans un vase rempli d'eau. 2Agglomération de petits grains. 3Terme de botanique. Apparence granuleuse de certaines substances végétales. 4Terme d'anatomie. Granulations graisseuses, corps moléculaires formés uniquement par des principes gras. Granulations méningiennes, petits corps blanchâtres, jaunâtres ou rougeâtres qu'on voit à la dure-mère. 5Terme de pathologie. Petites tumeurs arrondies, semblables à des grains. Granulations grises ou demi-transparentes, petites inégalités granuleuses qui se forment à la surface des membranes séreuses affectées d'inflammation aiguë ou chronique, ou que l'on trouve disséminées dans un poumon. Granuler. GRANULATION. Ajoutez : 6Fabrication des grains ronds qui constituent la poudre de mine.