GRANDIR

Prononciation : gran-dir
Nature : v. n.

1Devenir grand. Les pluies ont fait grandir les blés.
L'histoire de l'Académie fait mention d'un enfant des environs de Falaise qui, n'étant pas plus gros ni plus grand qu'un enfant ordinaire en naissant, avait grandi d'un demi-pied chaque année jusqu'à l'âge de quatre ans, et il était parvenu à trois pieds et demi de hauteur , BUFF. , Suppl. à l'hist. nat. t. XI, p. 94 Fig. Grandir en sagesse, en vertu. Son pouvoir grandit de jour en jour.
2V. a. Rendre plus grand. Les talons qu'il porte le grandissent. Faire paraître plus grand. Ce vêtement le grandit beaucoup.
La défensive, étant inquiète de sa nature, grandit souvent l'offensive, et la crainte, échauffant l'imagination, fait supposer à l'ennemi mille projets qu'il n'a pas , SÉGUR , Hist. de Nap. VI, 3
Fig. Donner de la grandeur morale. L'adversité l'a grandi. Exagérer. Il grandit les moindres événements.
3Se grandir, v. réfl. Se rendre plus grand. Se grandir, en s'élevant sur la pointe des pieds. Terme de manége. Le cavalier se grandit en levant la tête et en soutenant le haut du corps. Le cheval se grandit lorsque, coulant les hanches sous lui, il enlève le devant. Fig. La médiocrité croit se grandir en rabaissant le mérite.
L'empereur lui-même s'était tant grandi, qu'il se trouvait à une distance démesurée des détails de son armée ; et Berthier, placé comme intermédiaire entre lui et des chefs, tous rois, princes ou maréchaux, était obligé à trop de ménagements , SÉGUR , Hist. de Napol. IX, 7
Grandir se conjugue avec l'auxiliaire avoir quand il exprime l'acte : Cet enfant a grandi rapidement ; avec l'auxiliaire être quand il exprime l'état : Cet enfant est bien grandi. XVe s.
Il sied bien d'en faire memoire [des défauts de Charles le Téméraire].... car autrement sembleroit-il que, en mon escripre, je seroie un menteur volontaire et un flatteur qui grandiroie un homme par bourdes et le feroie tout parfait , G. CHASTELLAIN , Chronique, VII, 39
À dire vray, et ainsi ses faits le monstrerent, il [Charles le Téméraire] aimoit fort gloire et estre grandi , G. CHASTELLAIN , ib.
Provenç. grandir ; ital. grandire ; du lat. grandire, de grandis, grand. GRANDIR. - HIST. Ajoutez : XIIIe s.
Adès aloit en grandissant La feste en joie et en honnour, De plus en plus, de jour en jour , ADENES , Cleomades, publié par van Hasselt, V. 17 938