GRAINE

Prononciation : grè-n'
Nature : s. f.

1Dans une plante la partie qui la reproduit. De la graine de laitue, d'oignons, de melon.
Ce fait est remarquable et prouve que ce n'est pas une règle constante, que les plus belles graines produisent les plus abondantes récoltes , BONNET , Hist. nat. mém. Oeuv. t. III, p. 221 Graines forestières, glands, faînes. Terme de botanique. Ovule fécondé ou non.
La graine est un oeuf dans lequel un embryon doit prendre ses premiers accroissements , BONNET , Consid. corps org. Oeuv. t. v, p. 318
Monter en graine, se dit de certaines plantes qui montent, grandissent et portent leur graine. Fig. Monter en graine, se dit de filles qui vieillissent sans se marier.
La fille aînée de Croissy était déjà fort montée en graine et très laide , SAINT-SIMON , 33, 132
La duchesse de la Ferté avait une fille qui avait un peu rôti le balai, et qui commençait à monter en graine , SAINT-SIMON , 59, 234
Fig. C'est une mauvaise graine, se dit des écoliers, des jeunes gens malins, et aussi, par mépris, de mauvaises gens.
Il a vidé là sa maison d'une vilaine graine de gens , MARIVAUX , Doubl. inconst. II, 7
Graine de giberne, enfant de troupe. Graine de potence, enfant qui annonce devoir être un fort mauvais sujet. C'est de la graine de niais, c'est-à-dire cela ne peut tromper que les sots. C'est de la graine de niais, signifie aussi : c'est un niais.
2Graine d'Avignon, voy. GRENETTE. Graine de canari, semence de l'alpiste et du panis millet. Graine joyeuse, nom donné à la semence du fenugrec. Graine de paradis, celle de l'amomum granum paradisi, L. nommée aussi en Afrique malaguette, malaquette et maniguette. Graine perlée, semence du gre. mil des champs. Graine de Turquie, le maïs. Graine de perroquet, semences du carthame tinctorial. Graines de Tilly ou des Moluques, fruit du croton tiglium, L. 3Graine de vers à soie, ou, simplement, graine, les oeufs de bombyx qui ressemblent fort à de la graine de moutarde. De quelle provenance est votre graine ? C'est de la graine du pays. Graine d'écarlate, cochenille. 4Frange, gland à graine d'épinards, frange, gland dont les filets ressemblent à un assemblage de graines d'épinards. Il se fabrique des franges en noeuds, graines d'épinards, pour les robes, Dict. des arts et mét. 1767, Rubanier. Épaulettes à graine d'épinards ; elles indiquent dans l'armée française un grade supérieur. Familièrement. Il a de la graine d'épinards, il occupe un rang élevé dans l'armée. Chez les brodeurs au métier, graine, point qui représente des semences de fruits. 5Terme d'architecture. Nom de petits boutons d'une grosseur inégale, qu'on met au bout des rameaux, dans les feuillages. XIIe s.
[Ils] Vous monstreront, ce dient, mains gonfanons en graine [écarlate] , Sax. XX
XIIIe s.
La rose auques [un peu] s'eslargissoit Par amont, si m'abelissoit [plaisoit] Ce qu'ele n'iert [n'était] pas si overte, Que la graine en fust descoverte , la Rose, 3376
Si ne se set conseiller nus [nul], Car Cupido li fils Venus Sema ici d'amors la graine, Qui toute a ceinte la fontaine , ib. 1597
XVe s.
Saintures, chaperons mi-graine [teints à demi en écarlate] , COQUILLART , Plaid. de la simple et de la rusée.
XVIe s.
Ces moines porterent la graine des vers à soie à Justinien , O. DE SERRES , 456
De la graine [de la vermine] , OUDIN , Curios. fr.
Il garde ses filles à graine [il est longtemps sans les marier] , OUDIN , ib.
Grain ; provenç. espagn. et ital. grana. GRAINE. 3Ajoutez :
C'est à l'aide des méthodes de sélection.... que l'on est parvenu souvent à se procurer de la graine (suivant la locution consacrée) ou, pour mieux dire, des oeufs exempts des corpuscules, germes de maladie , PAYEN , Mém. d'Agric. etc. 1870-71, p. 34
5Graines longues, synonyme d'alpistes, Journ. offic. 20 nov. 1871, p. 4553, 2e col.