gracieusete

Prononciation : gra-si-eû-ze-té
Nature : s. f.

1Civilité tout affectueuse.
Sa vanité lui fit prendre sur son compte des gracieusetés qui n'étaient que pour ses bouffonneries , HAMILTON , Gramm. 7
Le roi mit la calotte sur la tête du cardinal de Noailles avec force gracieusetés , SAINT-SIMON , 78, 3
2Gratification, ce que l'on donne à quelqu'un en sus de ce qu'on lui doit. Il lui fit une gracieuseté. XVe s.
Et estes-vous tel, se vous m'avez donné aucune courtoisie ou gracieuseté [cadeau], que vous me le vouliez après retoller [reprendre] ? , LOUIS XI , Nouv. XVIII
Je vous avois, entre autres, choisie comme la nompareille de beauté, genteté et gracieuseté , LOUIS XI , ib. XXVIII
XVIe s.
Nous savons aussi de quelle gracieuseté saint Augustin usa envers les donatistes , CALV. , Inst. 992
Provenç. graciozitat ; espagn. graciosidad ; ital. graziosità ; du latin gratiositatem, de gratiosus, gracieux.