GOURER

Prononciation : gou-ré
Nature : v. a.

Falsifier des drogues. Fig. et populairement. Tromper, duper. Gouré par des aigrefins. J'ai été gouré. XIIIe s.
Et que tout le creson qu'on vendera et qu'on tenra à vendage, que cascune maniere [espèce] on mece [mette] par li [à part], et sans kourer , TAILLIAR , Recueil, p. 268
XVIe s.
Le marchand, pensant que ce fussent gens attitrez pour gourrer sa chasuble.... va aussi après le curé , BOUCHET , Quinziesme serée, dans FR. MICHEL, Argot
Goure.