GORGONE

Prononciation : gor-go-n'
Nature : s. f.

1Terme de mythologie. Nom de trois femmes, Méduse, Euryale et Sthényo, ayant le pouvoir de pétrifier ceux qui les regardaient.
Ensuite [dans un tableau] est encore Persée, qui exécute l'entreprise des Gorgones et coupe la tête à Méduse, étant à couvert du bouclier de Minerve ; mais il ne sait pas encore quelle sera la fin de l'aventure, et n'a pas vu la tête de la Gorgone placée dans le bouclier ; car il sait bien que la vue en est mortelle , D'ABLANCOURT , Lucien, Louange d'une maison. La tête de Méduse que portait l'égide ou bouclier de Minerve.
C'est ainsi que Minerve, en un instant formée, Du front de Jupiter s'élance toute armée, Secouant et le glaive et le casque guerrier, Et l'horrible Gorgone à l'aspect meurtrier , A. CHÉN. , Invention.
2Genre de polypiers qui ressemblent à des arbrisseaux. Une gorgone. Du grec, Gorgone, du grec, terrible, vif.