GORD

Prononciation : gor ; le d ne se lie jamais ; au pluriel, l's ne se lie pas ; cependant plusieurs la lient : les gor
Nature : s. m.

Pêcherie consistant en deux rangs de perches plantées dans le fond de la rivière et formant un angle dont le sommet est fermé par un filet. Établir un gord. XIIIe s.
Li gurz des ewes , Liber psalm. p. 240
XIIIe s.
....li autre passent si avant, Qu'il se vont en plein gort lavant , la Rose, 6040
Por les gors qui en Loire sont , Partonop. t. I, p. 67
XVe s.
Et entre les autres choses y fut amené de la ville de Mante deux chevaux chargez de pastez d'anguilles de gort , J. DE TROYES , Chron. 1465
Provenç. gorc ; catal. gorg ; ital. gorgo ; du latin gurges, gouffre. On nomme encore aujourd'hui, dans le Nivernais (près de Decize), gourds des étangs profonds, espèces de gouffres, ordinairement très poissonneux.