GODINETTE

Prononciation : go-di-nè-t'
Nature : s. f.

Ancien mot qui signifiait une grisette et qui s'était conservé jusque dans le XVIIe siècle, en cette locution tombée elle-même en désuétude : baiser en godinette, baiser d'une manière tendre, amoureuse. On trouve aussi : en godinet. Je vous embrasse en godinet, Lettres de Mlle Laurette de Malboissière avec Mme la marquise de la Grange. XVe s.
Avez vous point vu ci entrer Nagueres une godinette Qui vient rire, esbattre, danser ? , COQUILLART , Botte de foin.
Godin, joli, mignon, dans Cotgrave, et godinette semblent venir de l'ancien verbe goder (voy. GODAILLE à l'étymologie), que Diez n'ose pas rapporter au latin gaudere (gaudere ayant donné jouir, goïr), et qui lui semble appartenir plutôt à un radical celtique : kimry, god, luxure, exubérance.